[lectcriture] La revue de détail (5)

Depuis combien de temps était-elle seule ? Calculer l’aurait déprimé. Elle a préféré sortir, descendre dans la rue, pour se laisser avaler par le bruit de la ville, comme si elle avait le pouvoir de se dissoudre dans les quatre-vingt…

[Lectcriture] La revue de détail (4)

Elle est souvent descendue ainsi dans la rue pour regarder les noms sur les sonnettes. Se prenant ensuite à essayer de deviner à quel visage pouvait appartenir les patronymes qu’elle notait sur un carnet entre d’autres information très inutile, les…

[Lectcriture] La revue de détail (3)

Le café a refroidit à force de bavardages intérieurs. Cette solitude nouvelle, rarement éprouvée ces cinq dernières années, finit par la troubler. Elle meuble le silence avec ses propres paroles intérieures. Est un peu perdue par l’absence d’autres choses à…

[lectriture] La revue de détail (2)

Elle aimerait là pouvoir lisser la peau, appuyer avec le bout de son index avec fermeté, glisser son doigt et que sous la pression la peau retrouve la tension de sa jeunesse, dans un élan revigorant. Retrouver un peu de…

[Lectcriture] La revue de détail (1)

Elle connaît ce regard, si bien. Elle en joue depuis si longtemps. Elle connaît chaque détail de l’iris, pourrait les dessiner les yeux fermés. Une intimité née à force de le croiser matin et soir, au lever au coucher, mais…

[lectcriture] Aylan

J’ai serré une de mes filles, Chloé, trois ans, dans mes bras hier soir, sans y penser juste pour la faire rire et l’embrasser. M’est revenue alors comme un flash cette image d’Aylan, le visage contre le sable de cette…

[lectcriture] Et ce chien

Ce chien « sans parole »* ce chien qui chaque jour avec ses confrères butés vient pisser au même endroit sur le mur en face, ils pissent tellement que le mur en est noir de désespoir et de pisse mêlés, ces chiens…

[Lectcriture] L’écorce d’airain

Ma haine n’est pas ordinaire, elle est banale. Fruit d’une mauvaise place. Mauvais endroit. Mauvais moment. Le cocon devient carcan, peu à peu, à mesure que s’étiole la capacité à se fondre dans le paysage, à épouser les endroits et…

[Lectcriture] Elle a le temps

Pleure les secondes l’autre après l’une ces secondes enfuies que tu as regardées partir sans même penser pouvoir les retenir et la nuit au loin t’attend, sereine, elle a ramassé ces secondes fugitives elle a le temps. Laisse l’eau couler…

Lectcriture : Les portes agaçantes

Ouvrir des portes sans cesse en espérant qu’elles cachent la lumière puis les regarder se refermer sans états d’âmes ni lueur comme si ma vie durant j’avais poussé des dizaines de portes pour comprendre et dénicher le sens de l’équilibre…