Aux mains des amants la folie passagère des caresses limpides

Les cloches qui sonnent vingt-deux heures en dix coups. La nuit la pluie  Tambourine sur la lucarne, elle voudrait entrer Sa plainte se coule dans la cage d’escalier en fait une cage de résonance mais si j’ouvre à la pluie…

Lorsque mes mains empruntent les chemins vicinaux de sa peau j’ai toujours peur du geste manqué qui m’attend, peut-être, avec sa bordée de mauvais souvenirs. J’ai peur d’être Lui.

J’aurais tant aimé vous connaître Debby. Connaître le goût de vos lèvres, c’est fleur bleue. Je tombe amoureux trop facilement,  bien souvent autour de minuit. Je sais je sais. Un jour votre prince viendra, c’est ma romance. Mais peut-on expliquer…

Instantanés de décembre

Ici et là.

Laisse mes mains courir sur ton dos elles créent des écheveaux de frissons que j’attrape délicatement un par un les garde dans un coin pour tout à l’heure les  pétrir en faire une boule chaude et la venir poser comme…

L’odeur doucereuse des feuilles de peupliers pourrissant sur la berge des rivières en hiver

Instantanés de novembre

Qui d’autre que moi sait mieux emmêler tes cheveux ? J’y glisse un grand désordre tout amoureux pour que tu puisses tout à l’heure brosse en main mille fois me maudire, je sais alors que tu penses à mes caresses…

Odette. 1920-2017.

Je disais souvent en plaisantant que tu serais centenaire. Tu riais à cette évocation en disant « sûrement pas » ! Pourtant il ne s’en est fallu que d’un peu plus de 28 mois. Je suis certain que personne n’aurait pu prédire…