[une image] Ainsi sorti des flots

Ainsi des flots extraits l’homme réitère sans conscience ce qui fit nos débuts sur la terre émergée. Un pied devant l’autre, délaissant la gravité atténuée par les calculs d’Archimède, la résistance particulière du poids du liquide sur les cuisses quand…

[Une image] L'impossible fracture

Qui se dessine dans le cœur de la pierre. Ouvre des chemins inédits dans l’indicible. Laisse le monde entrer au plus profond de son essence. Le cœur des rochers bat plus qu’on croît.

[une image] Bleu froid, hiver

Un bleu d’hiver, glacial, qui se délite sur les vitres embuées, vient rebondir contre le verre à deux doigts de geler, que les nuages viennent chahuter par là, l’obligeant à filer ventre à terre, comme si le froid pouvait courir,…

[une image] Le B.A.BA de la course

De A à B. Le B.a.BA. Pour aller d’A à B, il faut marcher. Aujourd’hui nous courrons. Jamais les distances n’ont été aussi courtes à traverser, mais nous courrons, ce A à B et pour les plus ambitieux, vers C…

[une image] Les murs de nos nuits

La nuit trace ces lignes de fuite dans nos espoirs ou nos regrets, lignes pleine de puissance, les nuits nous préparent à franchir les murs de demain, ceux que parfois nous savons dresser nous même sur notre propre chemin.

[une image] L'équilibre du cosmos

Toujours au gré des poussières élevées par Duchamp les rêves des hommes bondissent du tout petit au plus géant, engloutissent des gouffres et gobent des montagnes. Quelques herbacées délaissées dans un coin de bois sans visiteurs proposent en un enchevêtrement…

[une image] La revanche du temps

À flirter avec le temps dans nos vies modernes nous sommes parfois contraints de lui laisser gagner la partie en cours, il nous arrache alors aux vivants pour nous plonger dans le sommeil, qu’importe l’endroit, c’est la revanche du temps…

[une image] Rendez-vous dans une heure

Regarder le monde se déliter, tourner le dos à ses humanités, savoir que nos rêves ne peuvent être réalité, pour soi, pour les autres, vivre, un jour après l’autre, regarder l’humanité se déliter et tourner le dos au monde, fachée,laisser…

[une image] Pays sans âge

Regarder par la vitre de la voiture, à travers, laisser le temps filer, le paysage s’y perdre, se diluer dans une rêverie ou une autre, une pensée subtile ou stupide, laisser le temps s’étirer, les paysages s’étirer sur nos rétines…

« Il faudra bien en finir ! » hurlait ad libitum à un coin de rues depuis sa fenêtre un vieux qui n’a pas compris pourquoi le monde est ainsi stupide et, ou, absurde. Il jetait ses cris dans l’air…